Faire suivre les messages Rsyslog vers Logstash

Comment faire suivre les messages Rsyslog vers logstash via JSON.

Jusqu’à maintenant, aussi curieux que cela puisse paraître, j’utilisais une méthode plutôt assez « root » pour faire suivre des logs de type Syslog vers Logstash.

Cette méthode requierait côté Logstash pas mal de « grok parsing » et le résultat n’était pas toujours à la hauteur de mes espérances.

Cett époque est désormais révolue depuis que j’ai lu attentivement le billet en anglais de Aaron Mildenstein qui propose une approche beaucoup plus simple, puisque Logstash n’a plus qu’à consommer « nativement » les événements.

Rsyslog, JSON, Logstash

J’ai testé le setup qui suit avec bonheur sur Linux Ubuntu 14.04.01 LTS 64 bits avec la version de Rsyslog fournie; soit la 7.4.4 et la dernière version en date de Logstash; soit la 1.4.2-1-2c0f5a.

Ceci devrait fonctionner sur à peu près toutes les distributions Linux, du moment que celle-ci embarque une version suffisamment récente de Rsyslog capable d’envoyer des logs au format JSON. C’est je crois aux alentours de la version 6 de Rsyslog que cette possibilité est apparue.

Configuration Rsyslog

Côté Rsyslog, c’est grâce aux templates que nous allons pouvoir pré-formater les messages de façon à ce que Logstash ne fasse plus rien, ou pas grand chose. J’ai placé mon template dans /etc/rsyslog.d/logstash-json.conf. En voici le contenu :

template(name="ls_json"
         type="list"
         option.json="on") {
           constant(value="{")
             constant(value="\"@timestamp\":\"")     property(name="timereported" dateFormat="rfc3339")
             constant(value="\",\"@version\":\"1")
             constant(value="\",\"message\":\"")     property(name="msg")
             constant(value="\",\"host\":\"")        property(name="hostname")
             constant(value="\",\"severity\":\"")    property(name="syslogseverity-text")
             constant(value="\",\"facility\":\"")    property(name="syslogfacility-text")
             constant(value="\",\"programname\":\"") property(name="programname")
             constant(value="\",\"procid\":\"")      property(name="procid")
           constant(value="\"}\n")
         }

Il est simplement précisé dans ce template de faire coîncider les champs Rsyslog avec ceux choisis côté Logstash. L’option.json est bien sûr activée. Merci Aaron pour le boulot fait !

Notez au passage le nom du template ls_json puisque nous allons maintenant l’appeler depuis le fichier principal de configuration de Rsyslog, situé à /etc/rsyslog.conf sur ma distribution. Ajoutez simplement ceci en bas du fichier :

*.*     @127.0.0.1:10514;ls_json

L’adresse IP est bien sûr à changer si vous n’avez pas comme moi Rsyslog et Logstash sur le même serveur.

Avant de redémarrer Rsyslog par sudo service rsyslog restart, passons à la configuration de Logstash.

Configuration Logstash

L’avantage de ce setup, je me répète, c’est qu’il n’y a plus grand chose à faire, témoigne le peu de longueur et la simplicité de la configuration suivante !

input {
  udp {
    port => 10514
    codec => "json"
    type => "syslog"
  }
}

filter {
  # This replaces the host field (UDP source) with the host that generated the message (sysloghost)
  if [sysloghost] {
    mutate {
      replace => [ "host", "%{sysloghost}" ]
      remove_field => "sysloghost" # prune the field after successfully replacing "host"
    }
  }
}

output {
  elasticsearch { host => localhost }
}

En entrée, input, une simple écoute UDP sur le port 10514, avec quand même un [codec JSON] histoire de parler le même « protocole ».

Côté filtre, filter, c’est juste cosmétique. Il ne serait pas là que cela fonctionnerait quand même. Il permet entre autres de supprimer le champ sysloghost une fois correctement remplacé par le nouveau nom de champ host, plus générique. Pas de quoi s’affoler !

Et la sortie classique de chez classique vers Elasticsearch. Et oui, Elasticsearch est aussi sur le même serveur !

Visualisation avec Kibana

Pas non plus à se casser la tête pour visualiser et chercher dans ces logs confortablement depuis son navigateur. Kibana est fait pour ça après tout !

Tableau de bord Kibana pour Rsyslog Logstash via JSON
Tableau de bord Kibana pour Rsyslog Logstash via JSON

Et le le clic sur un élément donne tout le détail du message, correctement structuré.

Détail d’un événement pour Rsyslog Logstash via JSON
Détail d’un événement pour Rsyslog Logstash via JSON

Syslog vers Elasticsearch et Kibana

Ça, c'est fait sera ma conclusion et cela devient mon setup de référence pour l’ensemble des serveurs que je maintiens en production. Reste plus qu’à mettre ceci en place sur les dits serveurs.

Olivier Jan

À propos de l’auteur

| Cofondateur de Check my Website

Check my Website est un service pour la supervision et la surveillance à distance de la disponibilité, de la performance et du bon fonctionnement des sites et applications web.

Suivez @olivjan sur Twitter !

Laissez un commentaire

comments powered by Disqus