Premier plugin Check my Website pour vos solutions de supervision

Le premier plugin pour connecter votre solution de supervision à Check my Website vient de sortir.

Vous me croirez ou non mais c’est un moment plein d’émotion que de voir débarquer le premier plugin pour pouvoir mixer le meilleur des deux mondes; à savoir votre outil de supervision interne et un service externe comme Check my Website.

Et comme les utilisteurs de Nagios like, Shinken, Icinga et autres sont légion parmi nous, c’est un plugin qui permet à votre installation « Nagios Plugin Compatible » de venir interroger l’API de Check my Website pour récupérer dans votre outil les valeurs récoltées par le service.

Il faut disposer d’un compte payant pour pouvoir utiliser les plugins pour le service Check my Website. Les comptes « Free » n’ont pas accès à l’API du service. Merci de votre compréhension.

Installation et utilisation du plugin

Rien de bien compliqué dans l’installation. il vous faut un interpréteur Python, langage du plugin et une dépendance Python est requise.

Le plus simple pour installer la dépendance Python est pip.

pip install --upgrade checkmyws-python docopt

Récupérer ensuite le fichier et le rendre exécutable.

wget --no-check-certificate https://raw.githubusercontent.com/checkmyws/checkmyws-plugins/master/nagios/check_mywebsite.py
chmod +x check_mywebsite.py

Vous avez bien sûr tout intérêt à déposer le plugin dans votre dossier libexec de plugins Nagios.

Configuration au niveau console.

Avant de pouvoir utiliser le plugin, il faut récupérer l’ID Check my Website du site dont les données sont à récupérer. Vous trouvez cette information en mode avancé dans l’onglet préférences de votre site.

Sélection de l’ID du site dans la console
Sélection de l’ID du site dans la console

La page de statut pour le site doit également être activée.

Utilisation du plugin

Comme pour tout plugin Nagios, le plus simple pour connaître le fonctionnement du plugin est de l’exécuter avec un -h.

$ ./check_mywebsite.py -h
Check my Website plugin.

Usage:
  check_mywebsite.py [(-v | --verbose)] [--proxy=<proxy>] [-f] <check_id>
  check_mywebsite.py (-h | --help)
  check_mywebsite.py (-V | --version)

Options:
  -f               Display perfdata.
  -e               Display extra output.
  --proxy=<proxy>  Proxy URL.

  -h --help        Show this screen.
  -V --version     Show version.
  -v --verbose     Verbose.

La commande accepte essentiellement deux paramètres.

  • -f permet de récupérer les données de performance du plugin.
  • -e permet d’utiliser la sortie étendue du plugin et d’afficher des URLs cliquables dans la console comme nous le verrons plus bas.
./check_mywebsite.py -e -f 95c81e64-48af-4190-acb7-48bd659ea903

donne une sortie richement dotée en perfdata.

200 Ok, Mean response time: 63ms [<a href='http://95c81e64-48af-4190-acb7-48bd659ea903.status.checkmy.ws'>status page</a>] [<a href='https://console.checkmy.ws/#/dashboard?_id=95c81e64-48af-4190-acb7-48bd659ea903'>console</a>] | 'FR:SXB:OVH:DC'=66ms;;;0; 'DE:FRA:OVH:DC'=46ms;;;0; 'FR:PAR:OVH:DC'=60ms;;;0; 'IT:MIL:OVH:DC'=72ms;;;0; 'ES:MAD:OVH:DC'=66ms;;;0; 'FR:GRA:OVH:DC'=72ms;;;0; 'mean_time'=63ms;;;0; 'yslow_page_load_time'=1036ms;;;0; 'yslow_score'=93;;;0;100

la même commande encapsulée dans time donne les durées d’exécution suivantes :

time ./check_mywebsite.py -e -f 95c81e64-48af-4190-acb7-48bd659ea903

real    0m0.319s
user    0m0.072s
sys     0m0.024s

Avec 0,3 secondes de temps d’exécution, ce n’est pas un plugin qui va ajouter de la latence à votre installation !

Configuration dans Icinga

Comme j’avais une machine prête avec un Icinga version 1 à jour, c’est avec celui-ci que j’ai mis en place l’automatisation du contrôle.

Création d’une commande

Une commande minimale pour notre exemple

define command {
     command_line   $USER1$/check_mywebsite.py -e -f $_SERVICECHECKMYID$
     command_name   check_mywebsite
}

J’utilise une macro personnalisée $_CHECKMYID$ qui sera définie dans le service ci-dessous plutôt qu’un $ARG1$ peu explicite.

Création d’un hôte

La notion d’hôte de Nagios ne fonctionnant pas trop pour un site web réparti sur un ou plusieur sserveur sweb, j’utilise le nom du site comme hostnameet fixe l’adresse IP sur la boucle locale. Cette définition d’hôte s’appuie sur un template application-server qu’il faut créer au préalable.

define host {
     alias          Site Web monitoring-fr.org
     use            application-server
     host_name      www.monitoring-fr.org
     address        127.0.0.1
}

Création d’un service

La définition du service utilise le template external-service.

define service {
     service_description          checkmywebsite
     use                          external-service
     host_name                    www.monitoring-fr.org
     check_command                check_mywebsite
     check_interval               5
     _CHECKMYID                    95c81e64-48af-4190-acb7-48bd659ea903
}

C’est dans le service que la macro personnalisée est déclarée pour être ensuite utilisée comme vu précédemment dans la commande Nagios.

Configuration web

N’oubliez pas de passer le paramètre escape_html_tags=0 à zéro dans le fichier de configuration cgi.cfg pour profiter des liens proposés par le mode étendu.

Visualisation du résultat en console

Vue globale des services dans Icinga Classic
Vue globale des services dans Icinga Classic

petit focus sur la ligne présentant le résultat du contrôle Check my Website.

Détail de la ligne de statut dans Icinga Classic
Détail de la ligne de statut dans Icinga Classic

Enfin, le détail du service avec ses nombreuses données de performance présentées dans Adagios.

Détail du service vu dans Adagios
Détail du service vu dans Adagios

Contribuer aux plugins

Nous sommes particulièrement intéressés par tous les plugins qui permettent de connecter Check my Website à des logiciels, outils tiers; que ce soite des services en ligne ou des outils internes. Un pack Shinken est d’ailleurs prêt et ne demande plus qu’à être répertorié sur Shinken.io.

Ce premier plugin est bien sûr libre et vous pouvez trouver le dépôt Github qui a été créé pour l’accueillir, lui et ses futurs nombreux congénères « je l’espère ».

Olivier Jan

À propos de l’auteur

| Cofondateur de Check my Website

Check my Website est un service pour la supervision et la surveillance à distance de la disponibilité, de la performance et du bon fonctionnement des sites et applications web.

Suivez @olivjan sur Twitter !

Laissez un commentaire

comments powered by Disqus